Pour ce nouveau billet, voici mes conseils pour réussir la refonte de son site internet. Et oui, un site internet n’est pas une chose figée dans une vitrine. Il doit être régulièrement mis à jour afin d’intégrer les dernières normes en matière de référencement et ne pas paraître obsolète par rapport à des sites concurrents qui se sont adaptés aux évolutions du Web. Attention, je ne dis pas de refaire son site tous les 6 mois ! Mais il me semble qu’au bout de 3 ans, un site doit être mis à jour en profondeur. Si vous avez peur de faire des remaniements trop importants qui risqueraient d’impacter votre trafic, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels.

Analyser son site actuel

L’élément clé pour réussir la refonte de son site internet est une analyse poussée de ce dernier. Il est impératif de pointer les choses qui vont et celles qui ne vont pas. Sans ce travail préalable, je pense que la refonte de votre site ne sera pas efficace et qu’au contraire, elle risque de vous desservir.

Où en êtes-vous de l’ergonomie ?

Il existe maintenant plein d’outils qui vont vous permettre d’étudier le comportement des internautes qui consultent votre site. Vous pourrez ainsi connaitre leur chemin de navigation, savoir comment ils se comportent sur telle et telle page. Si vous constatez des allers-retours sur certaines d’entre elles, c’est un indice sur le fait qu’elles sont soit mal conçues, soit que leur contenu n’est pas clair. Google analytics vous permet d’obtenir de précieuses informations.
N’hésitez pas à réunir un panel et à leur demander comment ils perçoivent votre site actuel. Quels sont les points de blocage, les incompréhensions, ou au contraire les points positifs qu’il faudra conserver.
Enfin, si vous constatez qu’une rubrique, une catégorie ou une page a un très faible nombre de visites, interrogez-vous :

  • Est-elle pertinente ?
  • Faut-il vraiment la conserver sur le site ?
  • Ou alors est-elle difficile d’accès ?
  • Faut-il repenser son positionnement ?
  • Est-elle suffisamment  optimisée pour qu’elle se positionne bien dans Google ?

Et le contenu actuel ?

Les mots clés de contenu

Regardez de prés Google analytics et Google webmaster tools, recherchez avec précisions les expressions de longues traines sur lesquelles vous pourriez progresser…  Je suis sur que cela vaudrait la peine de développer 2 ou 3 nouvelles pages de contenu juste pour bien se positionner sur ces expressions… Regardez également les termes de recherche utilisés par les internautes pour accéder à votre site. Celui-ci correspond-il bien à leurs attentes ? Intéressez-vous au taux de rebond des pages consultées.
C’est aussi l’occasion de trouver des mots clés de niche. Une étude de mots clés approfondie menée par un professionnel (n’hésitez pas à nous contacter pour une étude de mots clés) fera ressortir les expressions les moins concurrentielles en référencement naturel. (A la différence des mots clés issus de Google Adwords qui lui, fournit la concurrence en référencement payant… Il nous arrive souvent d’avoir de bonne surprise sur certains mots).

L’organisation du contenu

Il m’arrive souvent de constater que les sites pour lesquels nous sommes sollicités pour la refonte n’ont pas une organisation très précise des contenus. Des pages ou articles ont été ajouté au fil du temps sans respect d’une organisation précise. Sans trop devenir technique, sachez qu’il faudra profiter de la refonte du site pour regrouper ces pages par catégorie sémantique afin de faciliter leur indexation par les moteurs.

Une fois que vous aurez analysé dans les moindres détails votre site actuel, vous saurez ce qu’il faut garder et ce qu’il faut changer et ce qu’il faut réorganiser sur votre nouveau site.

Quelques autres astuces pour réussir la refonte de son site internet

Lorsqu’une société va refaire son site internet, elle ne doit pas viser à atteindre une audience tout-public. Il faut des visiteurs réellement intéressés par ce qu’elle propose afin qu’ils puissent être convertis. On parle ici de trafic ciblé afin de convertir. Le contenu du nouveau site doit donc être en adéquation avec les résultats attendus par la société. Vous pourrez en profiter pour optimiser vos contenus et  en produire de nouveaux en renforçant les pages faibles (celles identifiées précédemment).

Cela peut sembler évident mais attention à ne pas changer de nom de domaine lors de la refonte du site. Ce serait dommage de perdre toute votre renommée et de tout recommencer à zéro. Sauf évidement (et c’est malheureusement souvent le cas) certains profitent d’une pénalité Google pour changer de domaine et refondre leur site.

Profitez de la refonte de votre site pour intégrer des boutons de partage pour les réseaux sociaux si votre site actuel n’en contient pas. Si, si il existe encore des sites non reliés aux réseaux sociaux 😉 Veillez également à faire une page d’accueil dynamique qui puisse être régulièrement alimentée par de nouveaux contenus. Les derniers articles de votre blog d’entreprise par exemple. Respectez au maximum les consignes d’optimisation données par Google.

Si la refonte concerne une boutique en ligne, profitez-en également pour mettre à jour vos fiches produits et les produits associés. Mettez en place toutes les actions qui permettront d’augmenter le taux de transformation (Avis certifiés, mise en avant du paiement sécurisé, N° de Hotline bien visible, livraison gratuite etc…)

Enfin, deux petits conseils « techniques » qui me semblent importants pour accélérer la reprise de positions de votre nouveau site. N’oubliez pas les redirections 301 pour les pages déplacées et les erreurs 404 pour les pages supprimées. En fonction du CMS utilisé, il sera très simple de garder les mêmes URL. Pensez également à créer votre nouveau sitemap et à l’envoyer aux moteurs de recherche.

Je vous proposerai dans quelques temps un billet pour préparer la migration de son référencement naturel en cas de refonte de son site.

L’article est bien loin d’être exhaustif, donc n’hésitez pas à  commenter en ajoutant les points qui vous semblent essentiels.

Notez cet article :