L’optimisation Onsite, c’est mettre toutes les chances de son côté pour rendre son site visible sur les moteurs de recherche et donner envie à l’internaute de le consulter et de s’y attarder. La définition d’optimiser : « Rendre optimal, donner à quelque chose les meilleures conditions d’utilisation, de fonctionnement… » Il va donc s’agir de mettre vos pages web en conformité avec les outils qu’utilisent les robots des moteurs de recherches et les rendre incitatives pour les internautes. Il existe quelques règles de base très simples qui permettent d’arriver à un résultat très satisfaisant. Il me semble qu’elles sont à la portée de tous mais, bien entendu, n’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques. Voici donc pour moi les principes élémentaires à respecter pour optimiser les pages de son site internet.

optimiser son site

Les balises title et description

A elle seule, la balise title mériterait un article… Je vais donc essayer de simplifier au maximum. Sachez que cette balise est primordiale pour l’optimisation d’une page. Sachez également que la balise Title peut (doit) être différente du titre de votre page qui devrait normalement être encadré d’une balise H1 (j’en parle plus bas). Ca se complique un peu pour les novices certainement…

Donc je m’explique :

La balise Title est rédigée d’abord pour Google (elle impacte fortement le positionnement d’une page), MAIS elle apparaît dans les pages de résultats, donc elle doit aussi être rédigée pour l’internaute. Couplée à la « métadescription » elle incitera l’internaute à cliquer sur votre site plutôt qu’un autre dans la page de résultats.

Faites attention à ne pas utiliser plus de 8 mots (environ 70 caractères). Choisissez un titre pertinent qui corresponde bien au contenu de votre page et qui se démarque des titres des autres pages concurrentes. Si vous avez effectué un travail précis pour choisir vos mots clés de contenu, vous saurez déjà quel mot clé insérer dans la balise title. Il est également important que les balises title de chaque page de votre site soient uniques (la encore pas de contenu dupliqué).

 

optimiser ses pages

N’hésitez pas à combiner différents outils et techniques pour limiter au maximum la place au hasard…

  • Effectuez une recherche sur Google de votre mot clé et analysez les premier résultats. Quel est le titre et quels mots sont associés à votre mot clé
  • Vérifiez les synonymes de votre expression clé, les recherches associées ainsi que les expressions de longue traine
  • Passer ensuite ces expressions dans l’outils de planification de mots clés de Google pour obtenir un volume de recherches mensuelles
  • Rédiger maintenant votre titre grâce aux informations collectées

La balise description ou l’incitation au clic.

Vous disposez de 155 caractères pour confirmer à l’internaute que ce qu’il cherche se trouve sur votre page et pas sur celles des autres. En effet, ce sont ces quelques mots que l’internaute verra sous le titre de votre page dans les moteurs de recherche. Ils contribueront à lui donner envie de consulter votre site. Utilisez les résultats obtenus lors de vos différentes recherches pour rédiger la balise title. Il m’arrive également dans cette balise d’inciter l’internaute à cliquer. Un « call to action » du type « Découvrez ici mon point de vue » ou « cliquez ici pour réserver ». En effet, pourquoi ne pas traiter la page de résultats de Google  comme une pré-landing page de votre site ?

Le contenu de la page

Bien entendu, le contenu de la page est un élément essentiel pour l’optimisation de vos pages. Il doit être de qualité, ce qui augmentera le nombre de partages et de commentaires qui sont autant de critères pris en compte pour le référencement de votre site. Là encore, j’ai déjà abordé ces thèmes notamment avec la mise en place d’une ligne éditoriale qui vous permettra de bien orienter votre contenu.
Structurez votre contenu en utilisant les balises <h1> <h2> <h3>, en utilisant les listes à puces et autres options de mises en forme. Plus votre contenu sera agréable à lire, structuré et aéré, plus l’internaute aura plaisir à le consulter et à le partager.

Evitez tout de même la sur utilisation de l’expression clé car cela risquerait de produire l’effet inverse que ce que vous souhaitiez. La fameuse triplette du bourrin est de plus en plus déconseillée (expression clé dans le title, url de la page et <h1>)… sans parler de nombreuses répétitions dans le texte)… La langue française est bien assez riche pour permettre la rédaction d’une page sans se répéter.
Si vous insérez des images dans votre contenu (je l’espère, c’est encore un bon moyen de se faire remarquer 😉 ), pensez également à compléter l’attribut « alt ». Cette balise sert à Google (qui ne sait pas encore reconnaître les images) mais pas que… Elle permettra aussi d’afficher un texte au cas où l’image ne pourrait être chargée et facilitera également la navigation des personnes handicapées (des logiciels pour malvoyants lisent la balise). Donc concrétement, là encore, je vous conseille d’être explicite et d’employer l’expression clé de votre page.

Le positionnement du contenu

Certains confrères comme Patrice du site sitepenalise.fr conseillent de démarrer le texte d’une page le plus haut possible. En effet ils pensent que la positon du contenu influe le positionnement de la page dans les résultats. Une chose est sûre, plus vite Google Bot trouve du texte sur la page mieux il se porte.

L’accessibilité de la page

L’accessibilité de votre page est également un critère à prendre en compte pour l’optimisation de vos pages. Cela commence déjà par l’URL de votre page. Soignez-là afin qu’elle soit plus parlante pour les internautes. Evitez les url génériques du type www.monsite.com/articles/1233456467 et privilégiez des url personnalisées qui reprennent le titre de la page ou une expression dérivée (je parle ici de la balise <h1> pas de la balise <title>.
Veillez également à ce que le temps de chargement de votre page ne soit pas trop long afin de ne pas rebuter vos visiteurs. En effet, trop d’attente les incitera à consulter un autre site. Donc optimisez aussi vos images en les compressant ou en les réduisant en taille. Voici un outil pour contrôler le temps de chargement de vos pages.
Enfin, n’oubliez pas les liens internes qui renvoient vers votre page. Prenez le temps de les personnaliser en indiquant l’objet de la page plutôt que « cliquez-ici ». Les robots prennent en compte ce petit texte pour référencer votre page. De même, ce travail d’écriture rend le lien plus explicite pour les internautes.

D’autres conseils à prodiguer, des remarques ou des questions ? Je vous attends dans les commentaires !

Bien optimiser ses pages web
5 (100%) 1 vote